La fabrique à machos

Il y a quelques jours, ma fille a éclaté en sanglots en rentrant de l’école. Elle en avait gros sur la patate. Un garçon de sa classe de maternelle l’a menacée de mort. Il lui a dit : “je va… Source : La fabrique à machos

Distributions pour débutants : Ubuntu-Gnome 16.04

Nouvelle Ubuntu-Gnome 16.04 pour les débutants.

le blog d'Olivyeahh

Non,  le blog n’est pas mort. Il se trouve que mon emploi du temps est bien chargé, de plus, c’était l’ouverture du carnassiers ce week-end (pêche, en no-kill pour ma part), j’ai passé pas mal de temps également dans mon jardin et il faut avouer que l’actualité du logiciel libre est plutôt faiblarde ces derniers temps.

j’ai téléchargé l’image de la nouvelle LTS d’Ubuntu-Gnome, il y a 2 semaines, j’ai commencé le billet par la même occasion. Je le termine aujourd’hui, dans la série des distributions pour débutants, donc…

Historique : 

Ubuntu-Gnome né le 25 avril 2013, la version 13.10  d’Ubuntu lui sert de base.

L’émergence de cette distribution est due à la polémique autour d’Unity (desktop controversé de Ubuntu), Gnome 3 et Cinnamon. Ça forke à tour de bras à cette époque.

Installation:

J’ai pu démarrer le wifi, nickel pour l’installation des pilotes propriétaires, des logiciels privateurs (codecs…

View original post 359 mots de plus

Chacun sa place, chacun son rôle, avec respect et humilité.

Bientôt la fin. Où bien le début ?

Comme annoncé il n’y a pas si longtemps, la rubrique Jardin va doucement s’éteindre, tout du moins s’atténuer très sensiblement.

La suite sera assurée sur un nouveau blog, celui des PermaFraises dans un premier temps, parce que cela coïncidera avec un lancement d’activité fin Mai – début Juin 2016.

Une page se tournera bientôt, une fin d’un côté pour un début de l’autre.

Espérons donc que tout ceci continuera quand même avec vous, d’autres et plus si affinités.

Je vous remercie de faire passer le mot autour de vous, et si par hasard vous passez par la Charente-Maritime, pas très loin de Saintes, faites un petit détour vers nous afin de voir, sentir et déguster. Vous serez les bienvenus.

À bientôt donc pour la suite sur ce nouveau blog.

Bien à vous…

Tunnel à courges: Saison 1 (2016) [MAJ 13/07/2016]

Voilà donc le moment tant attendu, nous avons pratiquement terminé l’aménagement de notre fameux tunnel à courges et à plantes grimpantes (ou non).

Nous avons travaillé d’arrache-pied pour être prêt au un moment qui nous semble bon.

Nous avons donc pris la structure d’une serre que nous avions acquis il y a quelques années, nous l’avons étayé afin qu’elle puisse supporter le poids de tout ce qui va grimper, nous l’avons grillagé afin que ces plantes puissent grimper le plus facilement possible, en ayant des appuis réguliers, nous nous sommes servis des étais afin de confectionner des maillages de cordes pour les grimpants centraux, et nous avons planté, planté et planté encore.

Pour tout dire, ce n’est peut-être pas complètement terminé, et ça ne le sera peut-être jamais vraiment. Nous aurons toujours quelque chose à y faire, à améliorer, mais nous sommes fiers finalement d’être arrivé au bout de la première étape.

Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps et vous propose en images une visite rapide et assez dépouillée pour l’instant de notre tunnel en devenir.

Et maintenant, il faut que tout ceci pousse, grandisse et nous aurons alors plein de belles photos et de beau fruits et légumes à déguster.

Bon tunnel…

MAJ 13/07/2016: Vous pouvez désormais suivre la suite sur le blog Les PermaFraises. La suite du tunnel où ça pousse et ça grimpe est disponible.

La terre a été retournée à la biobêche et attend demain après-midi afin d'être cassée et trillée

Nouvelles installations: c’est parti

En fin d’année dernière, dans un autre article, je vous avais parlé de monter la structure de la seconde serre pour en avoir 2 au final. J’avais donc proposé cette photo avec l’emplacement final:

Nouvelle serre sur cet emplacement
Nouvelle serre sur cet emplacement

Mais voilà, entre temps, tout change, nous changeons, nous évoluons et notre projet aussi.

Alors la structure est bien montée, mais elle n’aura pas un usage de serre, elle servira de support pour constituer un tunnel à courges, haricots, pois.

Donc ça donne quoi maintenant, voilà en photos ce que ça donne:

La serre et la nouvelle structure de serre
La serre et la nouvelle structure de serre
La structure du tunnel à courges (et autres)
La structure du tunnel à courges (et autres)
Nous avons grillagé l'extérieur de la structure afin de permettre aux grimpants de pouvoir s'accrocher
Nous avons grillagé l’extérieur de la structure afin de permettre aux grimpants de pouvoir s’accrocher
La confirmation d'un peu plus prêt
La confirmation d’un peu plus prêt
La terre a été retournée à la biobêche et attend demain après-midi afin d'être cassée et trillée
La terre a été retournée à la biobêche et attend demain après-midi afin d’être cassée et trillée
Serre, haricot avec framboises, vignes, aromatiques et fleurs, et tunnel à courges
Serre, haricot avec framboises, vignes, aromatiques et fleurs, et tunnel à courges

La suite, c’est demain, avec la terre trillée afin de former 2 buttes de chaque côté (extérieur et intérieur de la serre) et une au centre pour accueillir d’autres plantes, comestibles de préférence et des fleurs.

Le travail ne se termine jamais vraiment au final, et un projet initial donne naissance à un autre projet au fur et à mesure de l’avancement des réalisations dans le champ.

D’autres photos suivront bien sûr afin de montrer ce que nous avons fait de tout ceci, avec succès je l’espère. En tout cas, c’est avec un certain enthousiasme que nous le réalisons, même si nos corps ne sont pas toujours du même avis.

Bon tunnel à vous…

D'un peu plus prêt, la ligne de Mount côté haie

Le cas des Mount Everest…

Nous avons acheté, si vous avez suivi les épisodes précédents, une espèce de fraise qui grimpe, les Mount Everest.

Nous avons le choix entre les laisser se répandre au sol ou bien de les faire grimper.

Nous avons donc choisi la seconde solution et ces derniers jours, malgré la pluie, nous avons donc monté des structures permettant à ces fraises de pouvoir grimper quand le moment sera venu. Double avantage, le gain de place et ne pas avoir à se baisser au moment des récoltes, cette espèce pouvant donner de Juin à Décembre (en tout cas jusqu’aux premières gelées).

Nous avons donc monté des structures simples afin de leur permettre de monter en hauteur.

Voici donc ce que ça donne en photos:

De loin, perdu au milieu des arbres en devenir
De loin, perdu au milieu des arbres en devenir
D'un peu plus prêt, la ligne de Mount côté haie
D’un peu plus prêt, la ligne de Mount côté haie
Un espace en bas, en attendant les lianes
Un espace en bas, en attendant les lianes
D'un peu plus prêt encore, entre 2 poteaux en bois
D’un peu plus prêt encore, entre 2 poteaux en bois

 

Autre structure, même usage, plus à l'intérieur du champ
Autre structure, même usage, plus à l’intérieur du champ
Plus prêt, même principe
Plus prêt, même principe

Maintenant, prions tous pour qu’elles montent ces fraises, comme elles devraient le faire…

En complément, nous aurons sans doute des fleurs comme des ipomées qui elles aussi montent.

Voilà pour les fraises pour l’instant…

DSCF9087

#238437 chatte trouvée à LES ESSARDS | chat-perdu

Hier, le 13 Avril 2016, une petite chatte est venue élire domicile chez nous. Nous ne pouvions la garder, nous avons passé une annonce sur internet, et nous avons du l’amener à la SPA locale (voir l’annonce pour les coordonnées complètes).

Merci de faire passer le message…

Trouvé chat, noir, femelle, poils courts, pelage uni. Trouvé le 13/04/2016 17250 LES ESSARDS (FR).

Source : #238437 chatte trouvée à LES ESSARDS | chat-perdu

Ensemble pommier, prunier et cerisier

Évolution du terrain depuis 2009 [MAJ 30/04/2016]

Un petit tour dans le temps, depuis 2009 jusqu’à maintenant (Avril 2016), dans le changement du terrain, notre champ.

Nous sommes partis de presque rien pour arriver aujourd’hui à un champ qui vit.

Voici en quelques photos, sous forme de diaporama, l’évolution sur ces 7 dernières années.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et voici les photos sous un format vous permettant de les visualiser en plus gros plan si vous le désirez.

 

Cet article sera régulièrement mis à jour avec de nouvelles photos marquant les stades d’avancement du peuplement du champ.

J’espère que vous avec pris plaisir à visionner ces quelques photos.

À bientôt dans le champ…

[MAJ 30/04/2016]: Ajout des photos d’Avril 2016

Distributions pour débutants: Ubuntu-Studio

Ubuntu Studio disponible (normalement) vers mi-Avril, donc bientôt.

 

La suite de la série distributions pour néophytes, avec aujourd’hui la distribution quelque peu particulière qu’est Ubuntu Studio. Cette distribution, en plus de proposer un environneme…

Source : Distributions pour débutants: Ubuntu-Studio

Vue vers le fond de la serre (face au nord)

Dans la serre: épisode 1, saison 2 (2016)

Nouvelle année, et nouvelle utilisation pour la serre, semis et bouturages sont au programme, même si certains légumes et aromatiques s’y trouvant ont été laissés en place. Nous avons donc depuis l’an dernier du persil plat qui se plaît énormément et qui donc entame lui aussi la saison 2 de la serre. Nous avons quelques radis devenus très grand, dont nous attendons les fleurs pour récolter quelques graines, ainsi que des choux brocoli, des carottes et des poireaux. Des mâches et des échalotes oubliées l’an dernier aussi complètent le tableau, ceux-ci seront sans aucun doute consommés en temps voulu.

Nous avons donc décidé cette année, et pour les années à venir, d’utiliser la serre quasi uniquement pour les semis et les bouturages. Nous avons donc « nettoyé » la terre à l’intérieur pour venir placer nos contenants pour les semis. Nous n’avons pas opté pour des racks à semis, nous avons opté pour le détournement d’autres contenants, comme des cagettes (petites, grandes ou moyennes) ou des auges (celles qui servent pour le plâtre, le ciment, le béton et autres joyeusetés du genre).

Concernant les cagettes, nous avons récupéré les films plastiques des sacs de terreau et de tourbe que nous utilisons pour le mélange de nos semis (ceux de terreau sont beaucoup plus costaux). Nous avons donc agrafé le film plastique dans l’intérieur de la cagette, puis, à l’aide d’un outil très pratique, une fourchette, nous avons troué légèrement et le plus uniformément possible le fond du film plastique, afin que le trop plein d’eau puisse s’écouler en cas de besoin.

Concernant les auges, une perceuse sans fil et une vis pour faire plusieurs trous au fond suffisent.

Le reste des semis, en fonction, se fait dans des godets plus ou moins gros.

Nous récupérons gratuitement les cagettes chez un marchand de fruits et légumes, et nous avons acheté une trentaine d’auge chez Brico Dépôt (2.50€ pièce il me semble).

Nous voici près pour les semis, mais une question se pose depuis l’an dernier, dans notre serre, il y a beaucoup d’humidité, presque trop. Et en fonction des vents, il devient compliqué d’ouvrir la serre. Comment pouvions-nous garder la serre pratiquement fermée une journée entière sans craindre ce trop d’humidité.

Nous avons décidé de tester une méthode, pour voir si ça pouvait fonctionner pour réguler l’humidité de la serre.

Les données de notre problème sont les suivants, nous avons une terre argilo-calcaire lourde, qui retient bien l’humidité. En installant la serre, nous avons creusé pour enterrer sa base et ensuite creusé encore au centre afin de récupérer de la terre et faire le tour à l’intérieur sous forme de butte. Nous sommes arrivés directement sur un plaque calcaire au centre de la serre. La serre a sa porte orientée au sud.

L’an dernier, nous avions paillé, mais cela n’avait pas suffit, l’humidité était toujours présente, avec limite des odeurs de moisi à l’intérieur.

Cette année, nous avons donc opté depuis bientôt 15 jours pour couvrir le sol et les buttes de broyas de bois.

Les vents ont été respectivement à l’est, puis nord-est, nord, ouest puis sud-ouest (en ce moment). Nous sommes passés d’influence de vent de sud (plus chaud), à vent de terre (sec), à vent de nord (plutôt frais) au vent d’ouest (plus humide) avec le même constat jusqu’à présent, l’humidité est très contenue dans la serre, juste quelques gouttes par ci par là, mais l’humidité excessive a disparu. Nos semis se portent bien, pas trop humide, ni trop sec. La température reste assez constante dans la serre avec aux alentours de 15°C la nuit et entre 20 et 25°C la journée, même porte ouverte.

Je ne sais pas si cette méthode (encore en test) est la bonne, je sais que pour l’instant c’est la bonne pour nous.

Les broyas de bois font éponge avec l’humidité dégagée la nuit en la contenant, et la redistribue doucement la journée en séchant, par évaporation, évitant ainsi le dessèchement de nos semis. La dégradation de ces broyas enrichit de plus la terre juste en dessous, la garde vivante, aérée et humide.

Je vous propose donc ci-après quelques photos de tout ceci, en espérant que cela pourra aider d’autres personnes.

Une fois nettoyée la serre reçoit ses premiers locataires pour les semis. Le sol est à nu, l'humidité importante malgré les vents est-nord-est du moment.
Une fois nettoyée la serre reçoit ses premiers locataires pour les semis. Le sol est à nu, l’humidité importante malgré les vents est-nord-est du moment.
Préparation des godets avec mélange et quelques boutures.
Préparation des godets avec mélange et quelques boutures.
Boutures d'aromatiques.
Boutures d’aromatiques.
Boutures de lauriers
Boutures de lauriers
Notre "petit" pied de persil plat a maintenant 1 an.
Notre « petit » pied de persil plat a maintenant 1 an.
Nous avons placé les broyas de bois sur toutes la surface de la serre, buttes, sol et dénivelé. Vous pouvez voir nos "petits" radis qui partent en fleurs.
Nous avons placé les broyas de bois sur toute la surface de la serre, buttes, sol et dénivelé. Vous pouvez voir nos « petits » radis qui partent en fleurs.
Autre vue, des semis et au fond un pied de fèves s'est invité.
Autre vue, des semis et au fond un pied de fèves s’est invité.
Semis salade, tomate, courge et autre épinard-fraise.
Semis salade, tomate, courge et autre épinard-fraise.
Vue sur le sol avec broyas
Vue sur le sol avec broyas
De l'autre coté de la serre
De l’autre côté de la serre
Vue sur porte de la serre
Vue sur porte de la serre
Photos du jour, les semis de salade feuille de chêne
Photos du jour, les semis de salade feuille de chêne
La même plus près
La même plus près
Dans l'enfilade, même coté
Dans l’enfilade, même coté
Les salades batavia pierre bénite
Les salades batavia pierre bénite
La preuve...
La preuve…
Semis de basilic grand vert
Semis de basilic grand vert
Semis de rose d'inde
Semis de rose d’inde
Vue vers le fond de la serre (face au nord)
Vue vers le fond de la serre (face au nord)
Entre des semis (donc les auges) de courge et les radis (près de la porte ceux-ci), vous avez des échalotes oubliées l'an dernier.
Entre des semis (donc les auges) de courge et les radis (près de la porte ceux-ci), vous avez des échalotes oubliées l’an dernier.
Les voilà d'un peu plus près.
Les voilà d’un peu plus près.

Je ne peux affirmer que cette astuce marche à tous les coups, mais je crois qu’il faut la tenter pour savoir. Nous l’avons fait et nous partageons cette expérience avec ceux qui en veulent et qui n’hésiterons pas à la partager à leur tour si ça fonctionne aussi chez eux.

Je vous souhaite un bon week-end long, avec du jardin ou du repos, à votre convenance.

Bonne serre, bons broyas de bois…