CiviCRM: la gestion pour association… Préparation [MAJ].

Cherchant un moyen de fournir un programme pour une association, un programme permettant de recenser les contacts, de les suivre, de les informer, de créer des événements, et bien d’autres choses encore, je me suis tout de suite dit: ça ressemble beaucoup à ce que propose un CRM (logiciel de gestion client) mais est-ce que ça existe pour un secteur non-marchand, à savoir associatif ?

Et de prime abord, je me suis dit que non, en tout cas, je n’avais jamais vu ça….

Et comme je ne sais pas tout, pendant de longues heures, j’ai cherché sur Internet si la bête rare existait. J’ai trouvé des outils me proposant une partie des fonctionnalités, assez limitées, et qui m’obligeait de toute façon à installer plusieurs logiciels afin de couvrir la palette entière de ce que je désirais. N’existait-il donc pas un outil complet permettant de faire tout ce travail associatif ?

Et bien si il existe, mais seulement en anglais, et donc pas sous la nom « association ». Il existe bien pour les « NPO », Non-Profit Organization, en anglais dans le texte.

Et la bête rare porte le nom de CiviCRM.

Mon idée de départ n’était donc pas erronée, c’est bien le concept du CRM qui a été pris afin d’essayer de satisfaire les besoins des organisation à buts non lucratifs, nos associations par exemple.

Ceci fait, je regarde le logiciel, et là, extraordinaire, il fait tout ce que je cherche. Et le hic (presque) c’est qu’il fait bien plus encore, bien bien plus…. Alors là, je me dis, houlala, il est peut-être trop complexe, trop complet pour des petites associations. Mais que néni, en fait on utilise ou pas les fonctionnalités au départ, ce qui permet au fur et à mesure de les intégrer dans l’utilisation quotidienne. Et le comble du bonheur, une communauté existe en France (petite mais existante) et à effectuer la traduction, aidée de nos amis canadiens francophones.

Nous avons donc un outil, basé sur une architecture CRM, dédié au fonctionnement associatif et en français. Parfait !

Maintenant, alors que tout va bien dans le meilleur des mondes (hum), je m’aperçoit que celui-ci ne fonctionne qu’avec un CMS (un gestionnaire de contenu) comme Drupal, Joomla! ou WordPress. Il va donc falloir que je vois aussi pour le CMS en plus du CRM.

Une fois une dizaine d’installation effectuée, je peux vous livrer mon expérience (incomplète) sur l’installation de ce couple CMS/CRM qu’est Drupal/CiviCRM.

Voici pourquoi j’ai fait les articles précédents concernant votre petit bout d’internet, les CMS et les CRM, et les avec ou sans.

Je partirai ici du principe que vous avez installé votre serveur Web (Apache dans mon cas) avec la base de données MySQL, le langage de programmation PHP, en résumé le LAMP nécessaire à l’installation du CMS Drupal et du CRM CiviCRM.

Pour ma part, j’ai effectuée ces manipulations dans une machine virtuelle VirtualBox, avec un Linux Debian 6.0.8 32bits, Apache, Mysql et PHP.

Je livre cette expérience en plusieurs étapes, car sinon l’article serait long, et aussi indigeste. Et comme ça, ça vous laisse aussi le loisir de tester par vous-mêmes, même si vous venez lire ici (ou ailleurs) le reste de l’installation et la mise en route.

Nous aborderons donc ici le téléchargement, la décompression, le paramétrage des répertoires et leur copie au bon endroit avant les articles sur les bases de données et sur l’installation.

En premier lieu, j’ai été sur le site Drupal français drupalfr.org

Drupalfr Accueil

Comme vous le constatez, vous pouvez y télécharger une version 6.30 et/ou une version 7.26 de Drupal en français (pas besoin d’aller chercher les fichiers de traduction dans le dédale de liens du site officiel Drupal).

Pour CiviCRM, le téléchargement se fait sur SourceForge, mais vous pouvez passer par le site officiel (en anglais) ici.

Puis vous passez la souris sur « Get Started », un menu se déroule, choisissez « Download CiviCRM ».

Vous pouvez accéder directement les téléchargements de la dernière version 4.4.3 4.3.8 ici pour Drupal 7 ou ici pour Drupal 6. Afin d’avoir la traduction vous devez aussi télécharger le fichier suivant.

Téléchargements CiviCRM 4.3.8

Téléchargez aussi les fichiers de la dernière version 4.4.3, ils vous serviront pour effectuer la mise à jour vers la dernière version: 4.4.3 pour Drupal 7 ici, et pour Drupal 6, plus le fichier de traduction .

Téléchargements CiviCRM

Vous avez donc maintenant les fichiers français Drupal (6 ou 7), le fichiers CiviCRM (pour Drupal 6 ou 7) et les fichiers de traduction CiviCRM.

La partie commence réellement maintenant, car récupérer les fichiers est vraiment le plus simple. Maintenant, il faut installer tout ça et le faire fonctionner.

Drupal

Selon la version de Drupal que vous avez choisi, vous allez décompresser le fichier correspondant. Sachez que vous pouvez bien sur décompresser les 2 fichiers afin d’effectuer 2 installations, un avec Drupal 6 et une avec Drupal 7.

Ici, je choisis sciemment de ne faire l’installation qu’avec Drupal 7.

Pour faire simple, dans mon répertoire de téléchargements, j’ai créé un répertoire nommé « TestCMSCRM » qui contient les fichiers compressé dont j’ai besoin:

Répertoire TestCMSCRM

J’ai donc ici tous les fichiers dont j’ai besoin afin de préparer mon installation.

Vous pouvez, pour décompresser le fichier drupal-7.latest.tar.gz, soit faire un clic droit sur le fichier, et sélectionner « Extraire ici », soit faire un double clic. Le double clic ouvrira le gestionnaire d’archives (dans mon cas il s’agit de File Roller) vous permettant de décompresser le fichier.

File Roller Drupal 7

File Roller Bouton Extraire en cliquant sur ce bouton Extraire, vous décompressé le fichier dans le répertoire par défaut, soit drupal-7.26.

Répertoire Drupal 7.26

Pour ma part, je vais le renommer en drupal7.

Répertoire Drupal7

Voilà qui est fait.

Dans le répertoire drupal7, nous avons une suite de répertoire et de fichier, dont 1 qui nous intéresse, « INSTALL.txt ». Attention, il est totalement en anglais….

Donc nous avons l’ensemble des fichiers disponibles et nécessaires.

En lançant un terminal de commande, nous allons pouvoir copier ce répertoire drupal7 dans le répertoire /var/www.

Mais nous allons attendre un petit moment….

CiviCRM

Même opération, concernant la décompression, que pour Drupal 7. Le fichier à décompresser est donc « civicrm-4.4.3-drupal.tar.gz«  « civicrm-4.3.8-drupal.tar.gz » (ne pas prendre le fichier drupal6 pour une installation avec Drupal 7).

Le répertoire créé est donc « civicrm« :

Répertoire CiviCRM

Nous avons les fichiers de CiviCRM, décompressons donc l’autre fichier, celui avec les traductions, « civicrm-4.4.3-l10n.tar.gz«  « civicrm-4.3.8-l10n.tar.gz« .

Un second répertoire est créé (dans mon cas et normalement dans le votre aussi) nommé « civicrm (2) » ou bien l’extraction se fera directement dans le répertoire « civicrm« . Dans le premier cas, à l’aide du gestionnaire de fichier copiez le contenu (pas le répertoire, uniquement le contenu), à savoir les répertoires « l10n » et « sql » dans le premier répertoire « civicrm« . La copie s’effectue, si un avertissement apparaît, confirmez la copie.

Nous avons le répertoire civicrm prêt, il contient les fichiers de base plus les traductions nécessaires.

Nous allons copier l’intégralité du répertoire civicrm dans le répertoire suivant « drupal7/sites/all/modules/ » et nous obtiendrons ceci:

CiviCRM dans Drupal

il nous faudra sans aucun doute copier ce contenu avec les droits administrateur.

Pour ma part, voici les commandes que j’ai utilisé afin d’avoir les fichiers à l’endroit choisi (prérequis: connaître le mot de passe root)

su -l

mot de passe: motdepasseroot

cd /home/christophe/Téléchargements

cp -R drupal7 /var/www/

je vérifie que le répertoire a bien été copié avec:

ls -a /var/www/

J’obtiens ceci

Répertoire Drupal7 copié

je vérifie aussi au passage que tous les répertoires et fichiers sont dans le répertoire drupal7 avec

ls -a /var/www/drupal7/

et j’obtiens:

Fichiers présents drupal7

On peut avoir une vue plus détaillée avec un « ls -al /var/www/drupal7/ »

Fichiers détails présents drupal7

Les sous-répertoires de drupal7 ont un petit « d » tout à fait à droite, les fichiers n’en ont pas.

Vérifions aussi maintenant CiviCRM avec un « ls -al /var/www/drupal7/sites/all/modules/civicrm/ »

CiviCRM copié avec Drupal

La copie de tous les fichiers nécessaires est désormais effectuée, nous devons désormais faire quelques manipulation supplémentaires dans le répertoire de Drupal afin de pouvoir lancer l’installation correctement. Avec le terminal de commande, lancez les instructions suivantes:

chmod a+w /var/www/drupal7/sites/default

Drupal, durant l’installation, essaiera de créer un répertoire « files » sous le répertoire « default« . Il se peut qu’il n’y arrive pas, vous pouvez vous-mêmes le créer avec les commandes suivantes:

mkdir /var/www/drupal7/sites/default/files

chmod a+w /var/www/drupal7/sites/default/files

Faire ceci évite de se confronter à des messages intempestifs au moment de l’installation en fait.

chmod et mkdir default et files Drupal

Autre manipulation à effectuer afin d’être tranquille, la copie d’un fichier de configuration en changeant son nom. Il s’agit du fichier « default.settings.php » qui va donner naissance au fichier « settings.php » dans le répertoire « default« :

cp /var/www/drupal7/sites/default/default.settings.php /var/www/drupal7/sites/default/settings.php

Il faudra aussi comme pour les répertoires en changer les permissions avec :

chmod a+w /var/www/drupal7/sites/default/settings.php

Et avec tout ça, nous devrions être prêt.

Vous l’avez compris, l’objectif ici est d’installer mais aussi de comprendre. Toutes ces manipulations vous permettent de comprendre un petit peu comment fonctionne Linux, Drupal et CiviCRM. En éveillant votre curiosité, j’espère que, comme moi, vous aurez envie d’aller plus loin, de comprendre plus, de chercher pour vous mêmes et d’apprendre et au final, de partager le tout avec tout le monde.

A suivre très bientôt avec les bases de données de Drupal et de CiviCRM….

[MAJ]: voici la suite sur les bases de données.

[MAJ2]: ATTENTION: il y a un problème lors de l’installation de la version 4.4.3 de CiviCRM au niveau des caractères spéciaux (€ par exemple) et accentués. Il semble qu’il faille installer une version antérieure (j’ai effectué un premier test avec la version 4.3.8 qui affiche correctement les caractères style Euro €. Il faut ensuite faire une mise à jour de la version 4.3.8 vers la version 4.4.3. Les symboles, caractères spéciaux et accentués sont alors corrects. Je ferais très prochainement un article sur la procédure de mise à jour. En attendant, cette version est normalement fonctionnelle. Le voici ici.

Publicités

3 réflexions sur “CiviCRM: la gestion pour association… Préparation [MAJ].

  1. Pingback: CiviCRM: Les basses de données… Paramétrages | 1969 : Génération perdue ?

  2. Pingback: CiviCRM: installation du CMS Drupal… | 1969 : Génération perdue ?

  3. Pingback: De l’utilité du CRM …. | 1969 : Génération perdue ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s