La bêtise a de beaux jours…

Depuis quelques semaines, je vois, j’entends, je lis et je suis certaines fois consterné de la bêtise qui s’exprime.

Non seulement il semble qu’en France nous soyons gueulards, que nous ayons maintenant 66 millions de sélectionneurs en équipe de France de foot (les autres s’en passent très bien) et autant de beauf (merde, je me suis mis dedans), et aussi que nous ayons désormais un certain nombre de gardien de la « morale ». Tout un programme !

Quand certaines personnes en sont à croire que donner un droit (pas une obligation, un droit) peut « détruire une civilisation », « dépeupler un pays, voire le monde », « corrompre la psyché d’enfants » (je sais, j’ai utilisé un terme hors compréhension pour certains gardiens), j’en passe et des meilleurs, je me demande ce que je fous ici, dans ce pays, et à cette époque…

Suis-je naît trop tôt ? Ou trop tard ? Il y a de quoi flipper.

Enfin, de toute façon, je n’ai pas le choix, je fais avec, mais tout ça me navre.

Et ce qui me navre le plus, c’est que cette bêtise s’exprime en utilisant des argumentations qui sont sans âge. Je m’explique.

Ces arguments sont toujours les mêmes, et ils n’ont pas variés depuis des décennies, voire des siècles. Il s’agit de « combattre l’ennemi de l’intérieur ». Vous savez, cet ennemi que l’on côtoie tous les jours sans savoir qu’il est un ennemi, c’est ce qui fait sa force. Vous ne savez pas que c’est votre ennemi, mais lui sait ! Et il sait quoi ? Qu’il est le nouveau bouc émissaire ! Vous croyez ne pas savoir, ne pas comprendre, mais en fait, c’est un Dreyfus .

Et oui, car chez nous (je ne sais pas pour les autres, sauf la Russie qui pratique très bien l’ennemi intérieur et extérieur), on aime bien l’ennemi intérieur, qui est prétexte à toutes les bassesses, y compris de la part de nos politiques.

Sous prétexte de donner un droit on ouvre un pseudo-débat, non pas que tout le monde ne peut pas s’exprimer, car c’est encore le cas, mais simplement on laisse s’exprimer tous les fondus du ciboulot avec les théories les plus fumeuses et on laisse finalement porte ouverte à l’homophobie, qui précède la xénophobie, l’antisémitisme et j’en passe, la liste est longue. On permet alors à la frange la plus réactionnaires et surtout la plus obscurantiste de refaire surface, de sortir de la fange dans laquelle elle était cantonnée.

Et, comme si ça ne suffisait pas, on lui donne une légitimité là où elle n’en a pas.

Quand j’ai découvert pour la première fois internet, j’ai vu, à l’époque (1995-97), que les premiers dans la place et déjà très bien implantés, c’était le porno et l’extrême-droite. Et depuis, finalement, ça n’a pas beaucoup changé, sauf que l’audience a considérablement augmenté, voire explosé. Et donc les relais de ces idéologies sont de plus en plus nombreux. Et une part de ces relais sont des ambitieux de l’espèce la plus noire et l’autre des imbéciles heureux trop content de leur petits instants de gloriole…

Et c’est là que je me dis, la bêtise a encore de beaux jours devant elle, car les ambitieux et les imbéciles heureux n’arrêtent pas. Les premiers utilisent les seconds en les appelant à la « résistance », et les seconds trop heureux d’être dans les « élus » vont bon train déverser les pires horreurs sur quelque chose qu’ils ne comprennent pas (on ne leur demande que d’être des Jacquot le perroquet).  Et le pire, c’est qu’ils ne comprennent vraiment rien. En fait, ils ont perdu une partie de ce qui fait leur humanité: la réflexion.

Lorsque je cherche, car j’essaie de ne rien prendre pour argent contant, ce qui n’est pas toujours simple. Donc je cherche, et je trouve des informations, récentes ou anciennes, voire très anciennes, je suis déçu de la bêtise humaine.

Je vais prendre un cas concret sur le mariage pour tous, sujet polémique s’il en est (encore) en ce moment. Pour savoir, j’ai cherché et enfin trouvé une origine de l’argumentaire des antis mariage pour tous. Les arguments utilisés ressemblent comme 2 gouttes d’eau à ceux utilisés contre le mariage mixte aux USA le siècle dernier. Les mêmes arguments pour un domaine semble-t-il assez distinct. Et bien, si vous suivez le temps, en nous rapprochant de maintenant, vous trouverez aussi la contraception, puis l’IVG, puis le PACS, le mariage pour tous, et maintenant (c’est tout chaud) les études de genre (la théorie ça n’existe que chez les conspirationnistes du tout). Des causes différentes et les mêmes arguments pour tout.

C’est pas beau la vie, pas la peine de se creuser la tête, ça, c’est du recyclage ou je ne m’y connais pas.

Donc, la bêtise du début du siècle dernier est toujours là, recyclée, et servie de nouveau. En France, on aime la constance dans la bêtise il faut croire !

Enfin, voilà, entre un dictateur russe (source officielle de nos imbéciles et ambitieux) qui prend son pied à faire fouetter des politiques européens, et ceux qui veulent le retour d’un « ordre moral », il faut avouer que la frontière est mince, mais au niveau de la bêtise, soyons rassurés, de frontière il n’y a pas, ils sont tous dans le mêmes paniers. Il y a les intelligents de la bêtise et les suiveurs.

Et au milieu, il y en a, heureusement, qui sont encore sains d’esprit. J’espère être de ceux-là (même si des fois j’ai des doutes). Et j’espère profondément que nous sommes majoritaires dans ce pays.

J’ose espérer que c’est le cas, pour longtemps encore et à jamais….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s