Ah, sacré Figaro…

Voilà, Noël approche à grand pas, et je me suis dit, pourquoi ne pas écrire un article.

Oui, mais… sur quoi l’article ?

Alors il y a plein de choses qui méritent une plume et son encre, mais là, comme ça, à brûle pourpoint, point d’idée.

Et puis, soudain, mon chat s’endort, et là, je me dis, soyons léger. Les animaux ont ça de bien pour nous, les humains, c’est que si on les aime, alors ils nous offrent toujours en retour des cadeaux, des cadeaux de vie.

Et aujourd’hui, ce fut le cas, un cadeau, des cadeaux de vie. Ils sont simples, ils me font rire et/ou sourire et j’aime partager sur ce sujet. Les animaux ont cette faculté que nous perdons, ils aiment gratuitement, juste pour aimer. Alors on peut dire que c’est de la reconnaissance, que c’est parce qu’on les nourrit, parce qu’on les loge, mais au final rien n’oblige un chat à venir vous voir et à ronronner sur vos genoux, se faire caresser, et bien d’autres choses encore.

Alors voilà, aujourd’hui nous avons fait un gâteau au yaourt aux pommes. Figaro (c’est son nom) adore les gâteaux (surtout ceux fait maison) et donc il prend une part (très) active lors de sa réalisation, ce qui pose parfois problème. Imaginez-vous en train de préparer votre gâteau en étant obligé de changer d’endroit toutes les 2 minutes, le tout poursuivi par un chat affamé par l’odeur alléché (parce qu’en réalité, affamé il ne l’est point). Table haute, basse, près de l’évier, près du four, changement de table, voire certaines fois migration dans la salle à manger, puis retour cuisine, etc, etc et ainsi jusqu’à la mise au four. Et là, course après les ustensiles de cuisine ayant servis pour la préparation, c’est sans fin (ou presque).

Fin des hostilités, ustensiles lavés, gâteau au four, le repos tant mérité est enfin arrivé.

Donc, voilà, le moment arrive, en quelque minutes, voici un exemple des cadeaux et en voici d’autres en photos, dans les instants qui suivent:

Alors là, je me mets tranquillement devant le poêle à bois, qui fonctionne bien sûr, car j'ai peur du grand méchant froid...

Alors là, je me mets tranquillement devant le poêle à bois, qui fonctionne bien sûr, car j’ai peur du grand méchant froid…

Comme l'été est fini, je me place sous la lampe de la cuisine, sur la table, afin de parfaire mon bronzage intégral, je m'étale de tout mon long.

Comme l’été est fini, je me place sous la lampe de la cuisine, sur la table, afin de parfaire mon bronzage intégral, je m’étale de tout mon long.

Bronzage terminé, me voici sur des genoux, tranquille, ma tête est lourde, lourde, lourde, et voici juste pour vous, ma barbichette fait d'une dizaine de poils, juste sur mon menton.

Bronzage terminé, me voici sur des genoux, tranquille, ma tête est lourde, lourde, lourde, et voici juste pour vous, ma barbichette fait d’une dizaine de poils, juste sur mon menton.

Voilà, il y a des moments comme ça, et de les partager me fait autant plaisir qu’il peut avoir (mon chat) à les partager avec moi, même si ce n’est pas pleinement conscient.

Je crois que l’on peut dire que lorsque qu’un chat (ou un animal) « aime » un humain, alors cet humain est « bon » pour lui.

Je pourrais aussi vous montrer comment ce même chat chasse son ombre, mais ça, ce sera pour une autre fois je pense, à moins qu’il n’est inventé autre chose à partager….

À bientôt pour de nouvelles aventures….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s