Cherchons ensemble….

Des fois, certaines choses m’agacent, certains mots me mettent hors de moi, certains constats me navrent.

Alors je cherche des explications, et comme je suis un matheux à l’origine, je cherche des chiffres, car les chiffres ne mentent pas.

Alors je cherche, je cherche et des fois je trouve. Et là, j’ai trouvé une belle série statistique sur le site de la DARES concernant par âge les demandeurs d’emploi. Elle se trouve ici et chacun peut y trouver son bonheur (ou presque) du moment que vous avez entre 16 ans et plus.

Donc je prends ces chiffres, la première colonne qui donne le mois et l’année depuis Janvier 1996 jusqu’à Janvier 2015. Je choisis mon age (45 ans) et celui de ma compagne (42 ans) histoire de voir l’évolution sur toutes ces années, mois par mois.

Il faut faire plusieurs constats, car une fois de plus les chiffres ne mentent pas (du moment qu’ils sont honnêtement récupérés bien entendu).

La catégorie A n’est pas celle qui explose, elle est certes plus haute que jamais depuis l’établissement de cette statitstique, mais elle ne crève pas le plafond:

Évolution du chômage en Janvier 2015: Catégorie A

Évolution du chômage en Janvier 2015: Catégorie A

Par contre, les 2 catégories suivantes que sont les B et C, activité réduite courte ou longue, sont beaucoup plus parlantes, elles expriment selon moi le monde du travail en France depuis 2009 (on voit nettement sur les graphiques le bon à partir de cette période). Pour moi, c’est le signe de cette fameuse flexibilisation du monde du travail. La preuve en images:

Évolution du chômage en Janvier 2015: Catégorie B

Évolution du chômage en Janvier 2015: Catégorie B

Évolution du chômage en Janvier 2015: Catégorie C

Évolution du chômage en Janvier 2015: Catégorie C

Donc à moins d’être aveugle, pour les ages 42 et 45 ans, la courbe grimpe bien de façon inédite depuis 2009, ce qui implique que de plus en plus de monde est inscrit à Pôle-Emploi en activité réduite. De quoi jeter à bas le concept du chômeur qui ne cherche pas de travail, certains en ayant déjà un, mais ne pouvant vivre avec. Ces mêmes personnes ayant un travail et étant inscrit profitent donc bien de ce système de protection social (imparfait ou toujours perfectible c’est sûr), au même titre que ceux des catégories précédentes et suivantes, ce système étant un tout. Donc c’est soit le tout, soit rien.

Voici donc le résultat avec toutes les catégories:

Évolution du chômage en Janvier 2015: Toutes catégories

Évolution du chômage en Janvier 2015: Toutes catégories

Ce que je déduis pour ma part, parce que là je me la fais un peu égoïste, c’est que jamais depuis 1996 le niveau de chômage n’a été aussi haut, c’est de l’inédit, c’est du jamais vu.

Toutes les « réformes » (ou appelées comme telles) qui ont suivi 2009 devaient nous permettre de revenir à une situation de l’emploi plus « normale » (c’est sûr, là aussi, chacun met ce qu’il veut derrière ce mot), mais les chiffres disent bien le contraire, nous sommes, restons et amplifions un phénomène exceptionnel et jamais vu en France depuis 1996.

Une autre statistique attire mon œil, celle concernant les jeunes, dont certains font « leur priorité ». Sans vouloir dire qu’une catégorie « mérite » plus d’attention que les autres, car pour moi l’action doit se porter sur la totalité du non-emploi, ces statistiques sont intéressantes. Les voici sous forme de 2 graphiques:

Évolution du chômage des 18 à 24 ans en Janvier 2015: Toutes catégories

Évolution du chômage des 18 à 24 ans en Janvier 2015: Toutes catégories

Évolution du chômage des 25 à 30 ans en Janvier 2015: Toutes catégories

Évolution du chômage des 25 à 30 ans en Janvier 2015: Toutes catégories

Pour moi, ce que ça montre, c’est qu’il n’y a guère de différence entre les jeunes d’aujourd’hui et ceux d’il y a 20 ans, c’est à dire quelqu’un comme moi par exemple. Pour les jeunes, il y a 20 ans, c’était à peu de chose prêt exactement la même situation.

Donc cher génération « Digital Native », inutile de taper sur les quadras concernant le chômage, ils ont peut-être pas mal de choses à vous apprendre en fait, au moins sur le vécu parce que pour le reste, à chaque génération sa façon de voir et faire les choses, du moment que chacun assume le tout bien sûr.

Voilà, un petit article pour tout et pour rien, histoire de bavasser sans rien résoudre, mais qui me fait du bien à défaut de vous en faire.

Une petite mise au point sur la situation, avec des graphiques parce que ça parle plus et mieux, qui permettra à chacun de relativiser et de se faire une idée de la situation.

Chacun voit midi à sa porte…..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s