Les arbres fruitiers ont de la compagnie

La seconde saison pour les arbres fruitiers commencent, et certains ont désormais de la compagnie.

Pas facile de « classer » cet article, car il couvre en fait 2 domaines différents, mais complémentaires.

Il couvre nos arbres fruitiers et en même temps nos fraisiers.

Je vais donc me concentrer ici sur ce que nous essayons de mettre en place au pied de nos arbres fruitiers et pourquoi nous le faisons. Un autre article viendra compléter en parlant des fraisiers, car nous avons des nouvelles les concernant, ainsi que des nouveaux (et c’est ici).

Nous avons lu ici et là des choses assez contradictoires au départ et finalement assez complémentaires.

Pour que nos arbres fruitiers grandissent correctement, nous devons faire en sorte qu’ils n’aient pas trop de concurrence en ce qui concerne l’eau. Mais en même temps, si nous « scalpons » le sol, nous aurons un problème d’évaporation de l’eau et serons obligé d’arroser de façon plus conséquente et plus souvent, ce qui n’est pas forcément bon pour eux.

Nous avons donc décidé, après une lecture instructive, d’allier les différents modes de culture et de faire en sorte que le sol ne soit pas nu, mais qu’en même temps ce sol ne reste pas improductif.

Nous avons donc amassé des broyas de bois autour des arbres, afin que le sol ne reste pas nu, et nous avons planté dans ces broyas des pieds de fraises Charlotte.

Ce que nous espérons, c’est que la concurrence racinaire de surface des fraises force les racines des arbres à aller plus en profondeur dans le sol. Ces racines iront donc plus profond pour chercher l’eau et les nutriments. Les fraises, en plein été seront en repos (les Charlotte donnent entre mi-Mai et fin Juin avant une reprise en fin d’été), auront laissé les premières feuilles mortes au sol (après avoir couvert celui-ci durant le printemps). Elles apporteront donc une protection contre l’évaporation et ensuite un engrais naturel. Les broyas se chargeant de limiter l’évaporation en même temps que leur décomposition alimentera le sol aussi en nutriment.

L’été dernier, après 2 mois sans eau (Juin et Juillet), nous avons du arroser 2 fois entre mi-Juillet et fin Août de façon conséquente. Hors de question de faire de tout petit arrosage tous les 3 jours. En effectuant ces 2 arrosages « massifs », nous avons fourni aux arbres suffisamment d’eau pour tenir la saison. Bien nous en a pris, car tous nos arbres sont en vie en fin de saison. Nous avons environ 110 arbres sur le terrain pour l’instant, la quasi-totalité étant des arbres fruitiers.

En plus de ce test, nous délimitons ainsi des zones plus franchement, car notre terrain se « dessine » désormais en zone, en celles plus arborées, celles en clairières, d’autres en ombre ou mi-ombre, d’autres en plein soleil.

Nous avions effectué un « design » sommaire avant de démarrer réellement ce zonage l’an dernier, et nous le complétons au fur et à mesure dans le réel, quelque fois avec des adaptations.

Ce jour, environ 500 pieds de Charlotte ont été déplacés de leur emplacement d’origine (intérieur du potager) vers les abords du potager et/ou au pied des arbres fruitiers. Il en reste encore à déplacer, et des zones à compléter.

Le temps qu’il fait, et surtout les températures ne nous aident pas forcément. Aujourd’hui, il pleut un petit peu, juste de quoi humidifier le sol, mais ce sera suffisant pour continuer les déplacements.

Voici maintenant à quoi cela ressemble, avec quelques photos prises il y a peu:

DSCF8631 DSCF8632 DSCF8633 DSCF8634 DSCF8635 DSCF8636 DSCF8637 DSCF8638 DSCF8639 DSCF8640 DSCF8641 DSCF8712 DSCF8713 DSCF8714 DSCF8715 DSCF8698 DSCF8699 DSCF8700 DSCF8701 DSCF8702 DSCF8703 DSCF8704 DSCF8705 DSCF8706 DSCF8707 DSCF8708

Certains arbres n’ont pas encore toute la dose de broyas nécessaire, ceci sera fait dans les jours prochains.

Nous allons maintenant attendre la saison prochaine et voir ce qu’il en sera. C’est peut-être ça le plus dur en fait, attendre et voir…

Comme toujours, c’est à suivre…

Publicités

Une réflexion sur “Les arbres fruitiers ont de la compagnie

  1. Pingback: Des fraises, encore des fraises, toujours des fraises | 1969 : Génération perdue ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s