8 – Serviio 1.5.2 – Ubuntu 14.04.3 [MAJ 4/01/2015]

Dans le dernier article sur Serviio 1.5, j’avais fait part de certains problèmes sur un linux basé sur Xubuntu 12.04.

Depuis, je suis passé sur un linux basé sur Xubuntu 14.04, et j’ai donc refait intégralement l’installation de la dernière version de Serviio, la 1.5.2.

Je vous livre ici la procédure que j’ai utilisé, que vous pouvez retrouver ici en anglais, sur le wiki de Serviio.

Et cette fois-ci, je n’ai rencontré absolument aucun problème, ni dans l’installation, ni dans la mise en œuvre.

Voici la procédure d’installation.

En premier lieu, si ce n’est déjà le cas sur votre machine, vous devez absolument installer la version 8 de Java, celle d’Oracle. Et oui, il faut savoir faire certains sacrifices des fois… Voici donc comment:

sudo add-apt-repository ppa:webupd8team/java

Cette commande vous permet d’ajouter le dépôt nécessaire pour récupérer Java 8.

Ajout du dépôt Java 8 d'Oracle

Ajout du dépôt Java 8 d’Oracle

sudo apt-get update
sudo apt-get install oracle-java8-installer

Vous mettez à jour ensuite la liste des dépôts de votre machine ainsi que les logiciels disponibles.

Vous installez ensuite Java 8 d’oracle.

Lancement installation de Java 8

Lancement installation de Java 8

Logiquement, vous allez donc installer Java 8 ainsi que les dépendances nécessaires à son bon fonctionnement.

Dans mon cas, le lieu de téléchargement a changé, mais la procédure automatique poursuit en allant chercher un autre emplacement, sans aucune intervention de ma part, et effectue l’installation correctement.

Comme pour les versions précédentes, il faut ffmpeg pour faire fonctionner Serviio. D’après ce que j’ai lu, ffmpeg n’est plus forcément fourni en standard dans les versions 14.04 d’Ubuntu. Si c’est le cas, il faut alors s’en assurer en ajoutant un dépôt supplémentaire:

sudo add-apt-repository ppa:kirillshkrogalev/ffmpeg-next
sudo apt-get update
sudo apt-get install ffmpeg

La première ligne vous permet d’ajouter le dépôt ffmpeg prévu pour les versions 14.04 et 14.10 d’Ubuntu (et dérivées), le seconde permet la mise à jour de vos dépôts sur votre machine ainsi que la liste de logiciels, et la dernière ligne permet l’installation de ffmpeg.

Il se peut que vous ayez déjà la toute dernière version de ffmpeg, comme c’est mon cas.

 

 

Ajout du dépôt ffmpeg pour Ubuntu 14.04 et 14.10

Ajout du dépôt ffmpeg pour Ubuntu 14.04 et 14.10

Installation ffmpeg

Installation ffmpeg

Nous avons désormais tout ce qu’il faut pour « enfin » installer Serviio dans sa version 1.5.2.

Dans un premier temps, il faut récupérer le programme, car il n’y a pas de dépôt disponible. Il faut donc utiliser les commandes suivantes:

wget http://download.serviio.org/releases/serviio-1.5.2-linux.tar.gz
sudo tar xzf serviio-1.5.2-linux.tar.gz

La première commande (wget) permet de télécharger l’archive des fichiers nécessaires pour faire fonctionner Serviio.

La seconde commande permet de décompresser l’archive en créant le répertoire serviio-1.5.2.

Il faudra ensuite renommer ce répertoire en serviio, puis le déplacer dans le bon répertoire afin de pouvoir le faire fonctionner. Voici les commandes nécessaires:

mv serviio-1.5.1 serviio
sudo mv serviio /usr/local/share/

La commande mv permet de faire 2 choses différentes dans notre cas, la première commande permet de changer le nom du répertoire de serviio-1.5.2 en serviio. La seconde permet de déplacer le répertoire serviio vers un autre emplacement, en l’occurrence dans /usr/local/share.

Récupération, décompression, renommage et déplacement de Serviio

Récupération, décompression, renommage et déplacement de Serviio

 

Emplacement définitif des fichiers Serviio

Emplacement définitif des fichiers Serviio

Nous sommes presque prêt, il faut maintenant créer un fichier de configuration qui permettra le lancement du serveur Serviio à chaque démarrage de l’ordinateur. Nous devons donc créer ce fichier avec la commande suivante:

sudo leafpad /etc/init/serviio.conf

Dans mon cas, leafpad est l’éditeur de fichier texte, mais il se peut que le vôtre soit gedit, mousepad ou kedit. Vous n’avais qu’à remplacer leafpad par le nom de votre éditeur.

Ensuite, il faut entrer des lignes de commandes dans le fichier:

start on started networking
script
LANG=es_ES.utf8 /usr/local/share/serviio/bin/serviio.sh
end script

Alors, ces lignes de commandes sont faites pour un démarrage de Serviio une fois le réseau lui-même démarré. Une fois le réseau démarré, le serveur Serviio se lance (pas la console) lui aussi.

Contenu du fichier de configuration de Serviio

Contenu du fichier de configuration de Serviio

Fermer l’éditeur de texte en enregistrant le fichier bien entendu.

Nous y sommes presque maintenant, il faut donner certains droits d’accès au répertoire de Serviio pour votre utilisateur. Nous allons utiliser la commande chown pour le faire. Mon utilisateur est « christophe« , à vous de mettre le vôtre.

sudo chown -R christophe:christophe /usr/local/share/serviio/

Vous avez maintenant le choix, soit vous redémarrez la machine et le lancement du serveur Serviio devrait se faire automatiquement, soit vous lancez la commande suivante dans le terminal:

sudo start serviio

Le serveur se lance en arrière plan.

Lancement du serveur Serviio, la preuve avec le numéro de processus

Lancement du serveur Serviio, la preuve avec le numéro de processus

La logique voudrait que, comme moi, le serveur se lance correctement. Mais des fois, il y a des trucs qui se passent… Vous pouvez tout de même essayer de le lancer autrement si ça ne fonctionne pas, en allant directement dans le répertoire et en le lançant avec les commandes suivantes:

cd /usr/local/share/serviio/bin/

sh serviio.sh

La première commande vous permet d’aller dans le répertoire de Serviio, et la seconde appelle le Shell (sh) pour lancer le script serviio.sh. Et là, ça devrait le faire.

Partons du principe que le serveur Serviio a bien démarré, nous allons donc pouvoir lancer la console, l’outil graphique permettant de configurer les partages, car c’est quand même ça le but de toutes ces manipulations.

sudo /usr/local/share/serviio/bin/serviio-console.sh

Cette commande permet de lancer la console. Il vous faut, pour ce premier lancement, être patient, environ 1 minutes, peut-être même 2 avant que la console n’apparaisse. Et là, là voici, elle est là.

Lancement de la console par le terminal

Lancement de la console par le terminal

Console de Serviio 1.5.2

Console de Serviio 1.5.2

Si vous avez déjà utilisé Serviio dans ces versions précédentes, vous n’aurez aucun mal à vous retrouver, sinon je vous conseille de lire mes précédents articles sur le sujet dans le menu « Monde libre« , à la rubrique « DLNA« , ou directement sur le site de Serviio.

Pour finir, vous pouvez créer un lanceur qui vous permettra de lancer la console Serviio directement à partir de vos menus ou de votre Dock.

Une fois lancer, la console reste active, même si vous fermez la console, vous pouvez le voir avec l’icone:

La console Serviio fonctionne

La console Serviio fonctionne

Une simple clic droit sur cette icône vous permet d’accéder au menu suivant:

Menu de la console Serviio

Menu de la console Serviio

Vous pouvez ainsi faire apparaître de nouveau la console, forcer la mise à jour de la librairies multimédia partagées, sortir et arrêter la console et aussi arrêter le serveur Serviio.

Voilà, l’installation est terminée, vous pouvez normalement commencer à partager vos fichiers multimédias.

Bon partage à vous…

[MAJ 4/01/2015]: pour avoir des playlists Youtube accessible par DLNA et Serviio et d’autres choses encore, c’est ici

Publicités

2 réflexions sur “8 – Serviio 1.5.2 – Ubuntu 14.04.3 [MAJ 4/01/2015]

  1. Pingback: 7 – Serviio 1.5, c’est la galère ? [MAJ 3/12/2015] | 1969 : Génération perdue ?

  2. Pingback: 9 – Serviio 1.5.2 et vidéos Youtube | 1969 : Génération perdue ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s