Création des « zones » avec les fruitiers

Depuis un moment, pas d’article sur le site, nous allons essayer de corriger le tir.

Ce temps a été utilisé afin d’amener des broyas de bois au pied de tous les arbres fruitiers, mais pas que…

Nous en avons profité pour créer des « zones », histoire de voir un peu à quoi nous voulions faire ressembler notre champ, avec les arbres, mais aussi avec des fleurs, des arbustes, des légumes et plus si affinité.

Pour l’instant, l’essentiel de ces « zones » est « nu » de plantes hormis les arbres fruitiers qui servent de base.

Voici donc quelques photos qui vont donneront une petite idée de ce que nous avons fait (en autres) concernant ce travail.

Prunier, près de la serre

Prunier, près de la serre

Autre prunier

Autre prunier

Abricotier (je crois) avec bulbes et thym

Abricotier (je crois) avec bulbes et thym

Même arbre, avec vue en prolongement

Même arbre, avec vue en prolongement

Ensemble pommier, prunier et cerisier

Ensemble pommier, prunier et cerisier

Ensemble pommier et poirier

Ensemble pommier et poirier

Genêt à balais, poirier et prunier

Genêt à balais, poirier et prunier (ARGG: chat aussi)

Le long du potager, coté sud, sous les chênes, pruniers, poiriers et pommiers

Le long du potager, coté sud, sous les chênes, pruniers, poiriers et pommiers

Vue d'ensemble, toujours coté sud

Vue d’ensemble, toujours coté sud

Près de la cabane blanche, les kiwi ont aussi droit à leurs broyas

Près de la cabane blanche, les kiwis ont aussi droit à leurs broyas

Coté nord du terrain, plus haut, des cerisiers, abricotiers, amandiers...

Coté nord du terrain, plus haut, des cerisiers, abricotiers, amandiers…

Même vue, d'un peu plus près

Même vue, d’un peu plus près

2 zones plus bas

2 zones plus bas

Toujours coté nord, plus haut

Toujours coté nord, plus haut

Un peu plus haut encore

Un peu plus haut encore

Presque en haut du terrain, toujours coté nord

Presque en haut du terrain, toujours coté nord

Plus au centre du terrain, avec cerisier, pêcher de vignes (petit) et figuier

Plus au centre du terrain, avec cerisier, pêcher de vignes (petit) et figuier

Au pied de certains de ces arbres, nous avions planté l’année passée des fraises, de la marjolaine, de l’ail, et diverses autres plantes comme des aromatiques qui ont, pour la plupart survécu. Nous avons donc pris grand soin de les entourer sans les couvrir afin qu’il puisse continuer à vivre leurs vies tranquillement.

Nous avons en projet de planter, semer, des légumes, des fleurs, des arbustes, des framboisiers, et au final, tout ce qui pourrait nous passer par la main. Nous essayons de faire en sorte qu’il y ait une certaine harmonie tout en conservant un principe plus sauvage dans la disposition. Nous voulons vraiment faire foisonner la végétation, comestible ou non, et créer un espace presque forestier sur notre terrain. Nous avons encore beaucoup de travail pour y arriver, mais au fur et à mesure que nous plantons, nous avons des surprises.

La dernière très bonne surprise que nous avons eu, c’est l’apparition de champignons (des petits ou des gros) sur différents espaces du terrain. Et là, nous nous disons que nous sommes sur la bonne voie. Depuis 2007, nous n’avions jamais eu de champignon sur notre terrain. 8 Ans plus tard, c’est chose faite, le champ semble renaître à la vie, dans sa totalité.

Pour mémoire, voici à quoi ressembler le terrain à notre arrivée:

Samedi 12 Juin 2010, la tondeuse a été passée dans le champ, le dépotoire coorespond à ce que nous avons récupérer dans le même champ. C'est vierge non ?

Samedi 12 Juin 2010, la tondeuse a été passée dans le champ, le dépotoir correspond à ce que nous avons récupéré dans le même champ. C’est vierge non ?

Avec des photos de ce genre, nous nous rendons compte à quel point nous avons changé ce terrain et ramené un semblant de vie, avec beaucoup d’efforts et de temps.

Bonne soirée

Publicités

5 réflexions sur “Création des « zones » avec les fruitiers

  1. Très sympa ! Pour ma part j’ai arrêté le broyat de bois car les oiseaux, chats… viennent allègrement fouiller et en mettre partout dans la cour. Et quand tu passes la tondeuse, ça vole un peu partout…

    Nous avons nous aussi planté des kiwis l’année dernière. J’ai planté 2 gros poteaux avec un maillage de fil d’acier pour former un « mur végétal ». Ca ressemble vaguement à votre installation. Je voulais savoir si les vôtres produisent déjà et combien de temps après la plantation.
    J’ai aussi un figuier, plein sud à l’abri du vent. Il est passé de 50 cm à 2.50 mètres en 5 ans ! Il commence à donner des fruits juteux et très sucré. On en avait 3 à 6 tous les jours en aout dernier. Mon fils aîné en raffole.

    J'aime

    • Bonsoir Spit, nous nous servions des broyas vraiment dans un premier temps pour marquer nos zones, ensuite pour peupler ces zones. Concernant les oiseaux, les rongeurs et les chats, nous avons effectivement des visites, mais comme nous y sommes chaque jour, nous remettons en ordre. Concernant la tonte, nous opérons uniquement en mulch, donc si ça vole, ça vole, le tout étant de ne pas être sur la trajectoire… Concernant le figuier, les précédents propriétaires l’avaient fait pousser avec une seule « tige-tronc », et comme il n’est pas du tout abrité des vents, nous avons cru le perdre. Il revient à la vie depuis 2 ou 3 ans, donc pas vraiment de production pour l’instant. Concernant les kiwis, nous n’avons pas fait ce qu’il fallait dès l’origine (2010), et nous avons eu les premières fleurs mâles l’en dernier, mais pas une seule femelle. Nous attendons cette année avec impatience, ayant fait ce qu’il fallait pour les maintenir. Nous avons aussi ajouter juste à coté, 2 kiwaï qui devraient un peu booster le tout (un jour, ils sont jeunes pour l’instant).
      Coté fruits, nous avons énormément de fraises, et 8 nouvelles espèces cette année. L’an dernier nous avons commencé à peser, et avons atteint 100 kilos. Nous verrons bien cette année. Nous avons des pêches de vignes aussi, l’an dernier n’a pas été la meilleur des années, cette année il a de belles fleurs, moins de branches, plus ouvert au centre. À voir dans l’avenir, d’ici fin Août.
      Je suis heureux que vous trouviez un intérêt à tout ceci.
      Si vous avez des expériences à partager, n’hésitez surtout pas, je suis preneur de toute information.
      Bon week-end à vous.

      J'aime

  2. Je n’ai pas réussi à charger et voir toutes les photos. Mais l’avant / après est remarquable ! On m’a prévenue pour certains champignons qu’il ne fallait pas forcément les laisser pousser au milieu de mes fraises… Je ne m’y connais pas assez mais veille bien à ne pas laisser se développer des champignons ‘nefastes’ à tes cultures. Bravo aussi de vouloir ramener vie sauvage à ce terrain. Avec des plantes mellifères je pense que tout ira plus vite 🙂 bonne continuation

    Aimé par 1 personne

    • Question champignon près des fraises, j’avoue ne pas savoir. Mais je crois que nous aurons tôt fait de les enlever quand nous entrerons en saison de production. Il faut aussi noter que nous produisons à l’air libre, que les champignons existent naturellement et qu’ils sont aussi un signe de bonne santé du sol. Jusqu’ici, nous n’en avions pas du tout sur le terrain. Les voir apparaître nous donnent espoir et conviction que nous sommes sur la bonne voie pour refaire revenir une vie dans le sol et au dessus.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s