Dans la serre: épisode 1, saison 2 (2016)

Nouvelle année, et nouvelle utilisation pour la serre, semis et bouturages sont au programme, même si certains légumes et aromatiques s’y trouvant ont été laissés en place. Nous avons donc depuis l’an dernier du persil plat qui se plaît énormément et qui donc entame lui aussi la saison 2 de la serre. Nous avons quelques radis devenus très grand, dont nous attendons les fleurs pour récolter quelques graines, ainsi que des choux brocoli, des carottes et des poireaux. Des mâches et des échalotes oubliées l’an dernier aussi complètent le tableau, ceux-ci seront sans aucun doute consommés en temps voulu.

Nous avons donc décidé cette année, et pour les années à venir, d’utiliser la serre quasi uniquement pour les semis et les bouturages. Nous avons donc « nettoyé » la terre à l’intérieur pour venir placer nos contenants pour les semis. Nous n’avons pas opté pour des racks à semis, nous avons opté pour le détournement d’autres contenants, comme des cagettes (petites, grandes ou moyennes) ou des auges (celles qui servent pour le plâtre, le ciment, le béton et autres joyeusetés du genre).

Concernant les cagettes, nous avons récupéré les films plastiques des sacs de terreau et de tourbe que nous utilisons pour le mélange de nos semis (ceux de terreau sont beaucoup plus costaux). Nous avons donc agrafé le film plastique dans l’intérieur de la cagette, puis, à l’aide d’un outil très pratique, une fourchette, nous avons troué légèrement et le plus uniformément possible le fond du film plastique, afin que le trop plein d’eau puisse s’écouler en cas de besoin.

Concernant les auges, une perceuse sans fil et une vis pour faire plusieurs trous au fond suffisent.

Le reste des semis, en fonction, se fait dans des godets plus ou moins gros.

Nous récupérons gratuitement les cagettes chez un marchand de fruits et légumes, et nous avons acheté une trentaine d’auge chez Brico Dépôt (2.50€ pièce il me semble).

Nous voici près pour les semis, mais une question se pose depuis l’an dernier, dans notre serre, il y a beaucoup d’humidité, presque trop. Et en fonction des vents, il devient compliqué d’ouvrir la serre. Comment pouvions-nous garder la serre pratiquement fermée une journée entière sans craindre ce trop d’humidité.

Nous avons décidé de tester une méthode, pour voir si ça pouvait fonctionner pour réguler l’humidité de la serre.

Les données de notre problème sont les suivants, nous avons une terre argilo-calcaire lourde, qui retient bien l’humidité. En installant la serre, nous avons creusé pour enterrer sa base et ensuite creusé encore au centre afin de récupérer de la terre et faire le tour à l’intérieur sous forme de butte. Nous sommes arrivés directement sur un plaque calcaire au centre de la serre. La serre a sa porte orientée au sud.

L’an dernier, nous avions paillé, mais cela n’avait pas suffit, l’humidité était toujours présente, avec limite des odeurs de moisi à l’intérieur.

Cette année, nous avons donc opté depuis bientôt 15 jours pour couvrir le sol et les buttes de broyas de bois.

Les vents ont été respectivement à l’est, puis nord-est, nord, ouest puis sud-ouest (en ce moment). Nous sommes passés d’influence de vent de sud (plus chaud), à vent de terre (sec), à vent de nord (plutôt frais) au vent d’ouest (plus humide) avec le même constat jusqu’à présent, l’humidité est très contenue dans la serre, juste quelques gouttes par ci par là, mais l’humidité excessive a disparu. Nos semis se portent bien, pas trop humide, ni trop sec. La température reste assez constante dans la serre avec aux alentours de 15°C la nuit et entre 20 et 25°C la journée, même porte ouverte.

Je ne sais pas si cette méthode (encore en test) est la bonne, je sais que pour l’instant c’est la bonne pour nous.

Les broyas de bois font éponge avec l’humidité dégagée la nuit en la contenant, et la redistribue doucement la journée en séchant, par évaporation, évitant ainsi le dessèchement de nos semis. La dégradation de ces broyas enrichit de plus la terre juste en dessous, la garde vivante, aérée et humide.

Je vous propose donc ci-après quelques photos de tout ceci, en espérant que cela pourra aider d’autres personnes.

Une fois nettoyée la serre reçoit ses premiers locataires pour les semis. Le sol est à nu, l'humidité importante malgré les vents est-nord-est du moment.

Une fois nettoyée la serre reçoit ses premiers locataires pour les semis. Le sol est à nu, l’humidité importante malgré les vents est-nord-est du moment.

Préparation des godets avec mélange et quelques boutures.

Préparation des godets avec mélange et quelques boutures.

Boutures d'aromatiques.

Boutures d’aromatiques.

Boutures de lauriers

Boutures de lauriers

Notre "petit" pied de persil plat a maintenant 1 an.

Notre « petit » pied de persil plat a maintenant 1 an.

Nous avons placé les broyas de bois sur toutes la surface de la serre, buttes, sol et dénivelé. Vous pouvez voir nos "petits" radis qui partent en fleurs.

Nous avons placé les broyas de bois sur toute la surface de la serre, buttes, sol et dénivelé. Vous pouvez voir nos « petits » radis qui partent en fleurs.

Autre vue, des semis et au fond un pied de fèves s'est invité.

Autre vue, des semis et au fond un pied de fèves s’est invité.

Semis salade, tomate, courge et autre épinard-fraise.

Semis salade, tomate, courge et autre épinard-fraise.

Vue sur le sol avec broyas

Vue sur le sol avec broyas

De l'autre coté de la serre

De l’autre côté de la serre

Vue sur porte de la serre

Vue sur porte de la serre

Photos du jour, les semis de salade feuille de chêne

Photos du jour, les semis de salade feuille de chêne

La même plus près

La même plus près

Dans l'enfilade, même coté

Dans l’enfilade, même coté

Les salades batavia pierre bénite

Les salades batavia pierre bénite

La preuve...

La preuve…

Semis de basilic grand vert

Semis de basilic grand vert

Semis de rose d'inde

Semis de rose d’inde

Vue vers le fond de la serre (face au nord)

Vue vers le fond de la serre (face au nord)

Entre des semis (donc les auges) de courge et les radis (près de la porte ceux-ci), vous avez des échalotes oubliées l'an dernier.

Entre des semis (donc les auges) de courge et les radis (près de la porte ceux-ci), vous avez des échalotes oubliées l’an dernier.

Les voilà d'un peu plus près.

Les voilà d’un peu plus près.

Je ne peux affirmer que cette astuce marche à tous les coups, mais je crois qu’il faut la tenter pour savoir. Nous l’avons fait et nous partageons cette expérience avec ceux qui en veulent et qui n’hésiterons pas à la partager à leur tour si ça fonctionne aussi chez eux.

Je vous souhaite un bon week-end long, avec du jardin ou du repos, à votre convenance.

Bonne serre, bons broyas de bois…

Publicités

2 réflexions sur “Dans la serre: épisode 1, saison 2 (2016)

  1. L’idée des cageots recouverts des emballages terreau: j’adore cette idée de recup !
    Pour la serre n’en ayant pas… Je lis avec beaucoup d’intérêt et encore des hésitations à consacrer une partie du terrain à ça. Je v y réfléchir sérieusement

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s